Désodorisant « Wizard » (1985)

Et encore une autre publicité pour « Wizard » qui met en scène un autre chanteur populaire des années 80 : Sacha Dystel.

Regardez comme ils ont la classe, ces artistes, même chez eux ; et en plus, pour pulvériser du désodorisant…

http://www.dailymotion.com/video/xwvay

Désodorisant « Wizard » (1980)

Décidément, la marque « Wizard » adorait les chanteurs pour promouvoir ses parfums d’intérieur synthétiques…

Cinq ans avant Dalida, c’est Gilbert Bécaud qui poussait la chansonnette pour « Wizard ». Et lui aussi, visiblement, ça le mettait en pleine forme… A croire que les chanteurs de l’époque se « shoutaient » au « Wizard »…

http://www.dailymotion.com/video/xwva7

Désodorisant « Wizard » (1985)

Déjà, dans les années 80, les célébrités étaient obligées de donner de leur personne pour vanter les mérites de n’importe quel produit de la vie courante… Enfin, « obligés » est un bien grand mot, car, comme à l’heure actuelle, cela permettait d’arrondir grassement leurs fins de mois.

Aujourd’hui, on a le couple Johnny et Laëticia Hallyday pour « Optic 2000″, le chanteur « has been » Antoine pour « Atoll », l’acteur Jacques Weber pour « Danacol » ou bien encore Véronique Jeannot qui fait confiance, depuis 35 ans (!?!), à « Fruit d’Or »…

Et bien, en 1985, les téléspectateurs français découvraient que la chanteuse Dalida vaporisait dans tout son appart’ du « Wizard sec »… Et visiblement, ça la mettait en joie !

Attention, c’est culte !!

http://www.dailymotion.com/video/xwvbm

Gâteaux « Bamboula » – Saint-Michel

4936.jpg

Vous rappelez-vous des gâteaux « Bamboula » ?

Bamboula était en effet  le nom d’une marque de biscuits au chocolat de la biscuiterie St-Michel, biscuiterie qui se situe justement à Saint-Michel-Chef-Chef, près de Saint-Nazaire (en Loire-Atlantique).

Cette marque de biscuits avait pour mascotte un petit garçon africain de la savane. Ce petit garçon, présent sur le paquet, était devenu un personnage à part entière, puisqu’il eût le droit à un « 45 tours » en 1987 et un magazine de BD avec jeux lui était consacré.

Mais cette marque a disparu au début des années 1990 sous l’impulsion des mouvements antiracistes parmi lesquels SOS Racisme qui avait déposé une plainte. Alors, qu’à l’origine, un bamboula est une sorte de tambour africain et la bamboula est la danse exécutée au rythme de ce tambour, importée aux États-Unis par les Africains déportés à la Nouvelle-Orléans. Mais Bamboula est devenu un terme péjoratif pour désigner les personnes noires d’origine africaine, c’est une injure raciste.

 Toujours est-il qu’après une quinzaine d’années d’interruption, l’entreprise St-Michel a relancé la confection de ces biscuits, commercialisés sous le nom « Sablé de Retz au chocolat ».

Vous savez donc ce qu’il vous reste à faire si vous êtes nostalgique de ces biscuits ou bien, si vous voulez découvrir un peu du goût des années 80… Clin doeil

Peugeot 205 – « Un sacré numéro ! »

73595.jpg

Nombreux sont les trentenaires d’aujourd’hui qui ont eu comme première voiture une Peugeot 205… Voiture emblématique des années 80, qui se négociait à des tarifs très raisonnables dans les années 90. D’ailleurs, vu son incroyable succès, la Peugeot 205 fait encore partie de notre paysage automobile et certaines arborent encore fièrement sur leur lunette arrière, le fameux macaron « A » rouge.

 Mais petit retour en arrière…

Le saviez-vous ? La Peugeot 205 a 25 ans !! Elle a, en effet, été commercialisée le 24 février 1983, afin de succéder à la Peugeot 104 et pour rattraper le retard pris par Peugeot sur le marché des citadines.

A la fin des années 70, la gamme Peugeot apparaît vieillissante et quelque peu austère. Dès 1978, Peugeot va lancer l’étude du projet M24 (nom de code de la future 205) et le premier prototype verra le jour en 1981. La production est lancée fin 1982 dans les usines de Mulhouse.

Avec la 205, Peugeot mise sur la jeunesse et un design moins angulaire que sur la 104 qu’elle remplace. Dès les premiers mois de commercialiation, en 1983, la 205 rencontre un franc succès auprès du public. Mais à cette période, la Peugeot 205 n’est proposée qu’en version 5 portes et en motorisations essence. Il faudra attendre six mois, soit en septembre 1983, avant de voir apparaître les versions diesel et les versions 3 portes n’apparaîtront que deux ans plus tard, en 1985.

1985, année qui correspond à la production de la millionième 205 sur les chaînes de Mulhouse (le 9 décembre, pour être précis).

La 205 va être, tout au long de sa carrière, déclinée dans d’innombrables versions et séries spéciales : Lacoste, Roland Garros, Rallye, GTi ou bien encore Junior, l’une des plus répandues. En effet, en 1986, la 205 Junior fait son apparition sous forme de série spéciale. Sa présentation se veut attrayante avec ses sièges en jean’s et sa moquette bleue. D’extérieur, elle se reconnaît à sa carrosserie ornée da bandes latérales tricolores (vert, bleu et rouge). Vue son succès, la version Junior sera une version à part entière de la gamme 205 à partir de 1987 et sera vendue 46.700 Francs (soit 7.120 €).

Sa longue carrière fut aussi marquée par les exploits sportifs de la GTI tant en Rallye qu’en rallye Raid :

- 1984 :  1re victoire de la 205 turbo 16 en championnat du monde des Rallyes ;

- 1985 : En Rallye, Timo Salonen est sacré champion du monde des conducteurs et Peugeot, champion du monde des constructeurs grâce à la 205 T16 ;

- 1986 : Juha Kankkunen est champion du monde conducteurs des Rallyes et Peugeot, champion des constructeurs, grâce à la 205 T16 ;

- 1987 : Ari Vatanen et son coéquipier Bernard Giroux gagnent le Paris Dakar, grâce à la 205 T16 « Grand Raid » ;

- 1988 : Juha Kankkunen gagne le Paris Dakar, grâce à la 205 T16 « Grand Raid ».

73762.jpg

Il faut aussi noter qu’à partir de 1986, la Peugeot 205 a « enlevé le haut » pour se transformer en cabriolet. Elle était ainsi disponible en version CT (devenue par la suite CJ) et CTi.

Après seize années d’une carrière bien remplie, la production de la 205 s’arrête au début de l’année 1999. Elle a été produite à 5 278 054 exemplaires, ce qui faisait d’elle la Peugeot la plus produite, jusqu’à ce que la Peugeot 206 la dépasse fin 2005.

Pour découvrir, l’une des premières publicités mythiques de la Peugeot 205, cliquez ici.

 

Tristan : « Bonne bonne humeur ce matin » (1988)

En 1988, la France découvrait un petit jeune binoclard qui entonnait qu’il était de « bonne, bonne humeur ce matin »… Depuis ce tube, plus aucune nouvelle de Tristan.

Par contre, soyez bien vigilant durant ce clip. Dans les choeurs, on découvre trois garçons, dont un, alors âgé de 21 ans, qui, quelques années plus tard, va entamer une belle carrière d’acteur.

Regardez bien, il est juste à droite, et il s’agit de… Vincent Cassel !!

http://www.dailymotion.com/video/x3q0hp

Boisson Tang

Souvenez-vous de la boisson « Tang », l’une des boissons préférées des gamins des années 80…

Redécouvrez la publicité pour Tang et cliquez ici pour en savoir plus.

http://www.dailymotion.com/video/x5dmwb

La boisson Tang

tang.jpgTang c’était la boisson des gamins des années 80, dont je faisais partie. Une bonne boisson bien chimique, qui devait bien plaire à Jean-Pierre Coffe…

Le Tang se présentait souvent sous forme d’une boîte métallique dans laquelle on trouvait trois sachets de poudre. Pour préparer du Tang, il suffisait d’ouvrir un sachet de poudre et d’y rajouter de l’eau et le tour était joué. Les plus intrépides s’amusaient à consommer la poudre sans la diluer. Résultat, ça leur montait au cerveau direct et, vu la couleur orange de leur langue, on avait l’impression qu’ils avaient roulé une grosse galoche à Casimir !
Tang avait été inventé par un ingénieur américain en 1976, qui avait également créé des freins pour Boeing, des missiles et des appareils photos pour la NASA. En clair, l’inventeur du Tang n’était pas du tout un spécialiste de l’agro-alimentaire. C’est peut-être tout cela qui expliquait son goût chimique…

Malgré tout, le Tang a connu un succès incroyable: 15 millions de sachets ont été vendus. Mais Tang n’a pas survécu aux années 90, car les modes avaient changé, et les produits un peu trop « chimiques » n’avaient plus la côte. La boisson est cependant encore en vente dans certains pays, tels que les Etats-Unis (comme par hasard), l’Amérique latine, l’Espagne ou bien encore certains pays asiatiques.

Découvrez la publicité pour Tang dans la rubrique « Publicité » ou en cliquant ici.

Les Rita Mitsouko : « Le petit train » (1989)

Malgré l’air guilleret de la musique, l’histoire de la chanson est bien plus triste… « Le petit train » fait référence aux trains qui conduisaient les Juifs dans les camps d’extermination nazis d’Auschwitz (en Pologne). Dans cette chanson, Catherine Ringer semble très concernée. Logique, puisqu’une partie de sa famille a été déportée dans ces camps durant la Seconde guerre mondiale.

« Le petit train » est le seul titre de l’album « Marc & Robert » qui a réussi à tirer son épingle du jeu.

http://www.dailymotion.com/video/x13dct

Desireless : « John » (1988)

Après vous avoir présenté le premier tube de Desireless, « Voyage, voyage », voici son second titre, « John », sorti en 1988.

Ce « 45 tours » connut un joli succès (n°5 en France et n°1 en Russie par exemple), mais n’a, malgré tout, pas renouvelé  l’exploit international du précédent titre.

http://www.dailymotion.com/video/x10sjh

123456



goeland |
Gratte-Ciel Info |
FCPE MAGNY LES HAMEAUX |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | La relation créatrice
| Le blog du 1er régiment d'a...
| Le blog du 1er régiment d'a...