Archive pour la Catégorie 'Gourmandises'

Glace Mickey

S’il y a bien une idole des enfants qui reste indétrônable, c’est Mickey.

Dans les années 80, Mickey était déjà une star. Même s’il n’avait pas encore le droit à son parc d’attractions en France (apparu en 1992), il faisait l’objet de nombreux produits dérivés. Parmi ceux-ci, une glace à l’eau en forme de Mickey, au parfum orange ou à la fraise.

Vous souvenez-vous en avoir déjà goûté une ??

glacemickey.jpg

Raider : « Deux doigts coupe-faim !! »

raider.jpg

Ce qui vous fait prendre conscience que vous avez pris un coup de vieux, c’est quand vous parlez de « Raider » et que votre interlocuteur, visiblement, ne semble pas connaître. En effet, si ce dernier a moins de 20 ans, ça ne lui parlera effectivement pas…

Alors traduction, dans les années 80, « Raider » égal « Twix ».

Lancé très exactement en 1979, le biscuit enrobé de caramel et de chocolat « Raider » (fabriqué par Mars) bénéficiait d’une forte notoriété grâce au slogan : « Raider. Deux doigts coupe-faim » (pour revoir la publicité cliquez ici).

Un slogan qui ne serait peut-être plus validé aujourd’hui par le très officiel BVP (Bureau de Vérification de la Publicité). Et oui, de nos jours, il est bien connu que l’on ne doit plus manger ni trop sucré, ni trop gras entre les repas et qu’il faut surtout bouger.

Le nom « Raider » n’étant réservé qu’à certains pays (la France bien sûr, mais aussi l’Allemagne et la Belgique entre autres), le fabricant Mars a décidé d’uniformiser le nom pour le monde entier en 1991. « Raider » s’appellera désormais « Twix ».

Le nom « Raider » a survécu plus longtemps dans les pays scandinaves (photo ci-dessus), puisqu’il a perduré jusqu’en l’an 2000.

Tubble Gum

bubblegum.jpgtublbegum.jpg

Enfants des années 80, vous souvenez-vous du « Tubble Gum » ?

Il s’agissait d’un petit tube qui contenait du chewing-gum sous forme de pâte molle et qui était de la même couleur que le « Malabar ». Il suffisait d’appuyer sur le tube en plastique afin d’obtenir sa « dose » de chewing-gum désirée.

Comme pour un tube de dentifrice, il en restait toujours au fond du tube à la fin. Alors, la seule solution, c’était de découper le tube et d’essayer de récupérer le reste du chewing-gum…

Gâteaux « Bamboula » – Saint-Michel

4936.jpg

Vous rappelez-vous des gâteaux « Bamboula » ?

Bamboula était en effet  le nom d’une marque de biscuits au chocolat de la biscuiterie St-Michel, biscuiterie qui se situe justement à Saint-Michel-Chef-Chef, près de Saint-Nazaire (en Loire-Atlantique).

Cette marque de biscuits avait pour mascotte un petit garçon africain de la savane. Ce petit garçon, présent sur le paquet, était devenu un personnage à part entière, puisqu’il eût le droit à un « 45 tours » en 1987 et un magazine de BD avec jeux lui était consacré.

Mais cette marque a disparu au début des années 1990 sous l’impulsion des mouvements antiracistes parmi lesquels SOS Racisme qui avait déposé une plainte. Alors, qu’à l’origine, un bamboula est une sorte de tambour africain et la bamboula est la danse exécutée au rythme de ce tambour, importée aux États-Unis par les Africains déportés à la Nouvelle-Orléans. Mais Bamboula est devenu un terme péjoratif pour désigner les personnes noires d’origine africaine, c’est une injure raciste.

 Toujours est-il qu’après une quinzaine d’années d’interruption, l’entreprise St-Michel a relancé la confection de ces biscuits, commercialisés sous le nom « Sablé de Retz au chocolat ».

Vous savez donc ce qu’il vous reste à faire si vous êtes nostalgique de ces biscuits ou bien, si vous voulez découvrir un peu du goût des années 80… Clin doeil

La boisson Tang

tang.jpgTang c’était la boisson des gamins des années 80, dont je faisais partie. Une bonne boisson bien chimique, qui devait bien plaire à Jean-Pierre Coffe…

Le Tang se présentait souvent sous forme d’une boîte métallique dans laquelle on trouvait trois sachets de poudre. Pour préparer du Tang, il suffisait d’ouvrir un sachet de poudre et d’y rajouter de l’eau et le tour était joué. Les plus intrépides s’amusaient à consommer la poudre sans la diluer. Résultat, ça leur montait au cerveau direct et, vu la couleur orange de leur langue, on avait l’impression qu’ils avaient roulé une grosse galoche à Casimir !
Tang avait été inventé par un ingénieur américain en 1976, qui avait également créé des freins pour Boeing, des missiles et des appareils photos pour la NASA. En clair, l’inventeur du Tang n’était pas du tout un spécialiste de l’agro-alimentaire. C’est peut-être tout cela qui expliquait son goût chimique…

Malgré tout, le Tang a connu un succès incroyable: 15 millions de sachets ont été vendus. Mais Tang n’a pas survécu aux années 90, car les modes avaient changé, et les produits un peu trop « chimiques » n’avaient plus la côte. La boisson est cependant encore en vente dans certains pays, tels que les Etats-Unis (comme par hasard), l’Amérique latine, l’Espagne ou bien encore certains pays asiatiques.

Découvrez la publicité pour Tang dans la rubrique « Publicité » ou en cliquant ici.




goeland |
Gratte-Ciel Info |
FCPE MAGNY LES HAMEAUX |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | La relation créatrice
| Le blog du 1er régiment d'a...
| Le blog du 1er régiment d'a...